Multiples

Forum français sur les troubles dissociatifs
 
PortailPortail  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres   Documentation  ConnexionConnexion  S'enregistrerS'enregistrer  

Partagez | 
 

 Le SSPT-Complexe

Aller en bas 
AuteurMessage
Dwelt
Admin
Admin
avatar

Messages : 268

MessageSujet: Le SSPT-Complexe    Lun 26 Fév - 14:59

Syndrome de Stress Post-traumatique complexe


Source : DID-research - C-PTSD




Ni le DSM-5, ni la CIM-10, ne reconnaissent actuellement le syndrome de stress post-traumatique complexe (SSPT-C, Complex Post-Traumatic Stress Disorder, C-PTSD). Cependant, il a été proposé de l'inclure dans la CIM-11, qui projette de décrire le SSPT-C comme un trouble qui se développe suite à l'exposition à un évènement ou une série d'évènements extrêmes, prolongés ou répétitifs, qui représenteraient une grande menace ou seraient horrifiques, et qui impliqueraient des symptômes à la base du syndrome de stress post-traumatique (SSPT, Post-Traumatic Stress Disorder, PTSD), avec en plus des problèmes de régulation de l'affect (comme les sentiments de colère ou de douleur), une vision négative se soi (comme les sentiments d'inutilité et de honte), des perturbations dans les relations interpersonnelles (avoir des difficultés à être proche des autres et se sentir déconnecté des autres).

Le Département des Affaires des Vétérans des USA décrit le SSPT-C comme syndrome résultant d'un traumatisme chronique où aucune fuite n'était possible. Le SSPT-C présente des symptômes que le SSPT seul ne présente pas aussi précisément. Les symptômes du SSPT-C incluent des problèmes de régulation émotionnelle (tels que "une tristesse persistante, des pensées suicidaires, une colère explosive ou inhibée"), des problèmes de conscience (tels que l'amnésie dissociative, des flash-backs dissociatifs, ou de la dépersonnalisation), des problèmes de perception de soi (tels que "l'impuissance, la honte, la culpabilité, et l'impression d'être totalement différent des autres êtres humains"), des perceptions distordues de l'auteur des abus (tels que "attribuer un pouvoir total à l'auteur, être préoccupé par la relation avec l'auteur, ou par la vengeance"), des problèmes dans la relation à l'autre (tels que "l'isolation, le manque de confiance, ou la recherche répétée d'un sauveur"), et des problèmes avec le fait de donner du sens à sa vie (tels que "perdre la foi ou la présence de désespoir").

Les critères du DSM-5 pour le SSPT (avec sous-type dissociatif) se veulent proche du SSPT-C. Cependant, ces critères ne prennent pas en compte la perception faussée de l'auteur des abus par la victime, et même si les autres symptômes du SSPT-C sont présent dans le diagnostic du SSPT, la façon dont chaque critère est inclut dans le SSPT ne représente pas vraiment la façon dont ceux qui ont survécu à un trauma chronique peuvent souffrir de ces symptômes, symptômes que ceux qui ont survécu à des traumas plus simples ne présentent que rarement.

Un autre problème avec le fait d'inclure le SSPT-C dans le DSM-5 est que le SSPT-C peut être similaire au trouble borderline sur plusieurs points. Dans les faits, certains ont émis la théorie qu'il n'y aucune différence entre le SSPT-C et le trouble borderline comorbide avec le SSPT. Les études ont montré que 30% des individus avec un trouble borderline remplissent aussi les critères du SSPT, que 24% des individus avec SSPT remplissent les critères du trouble borderline, et qu'il y a une ressemblance entre les critères de ces deux diagnostics. Ces similarités sont entre autre : les problèmes de régulation émotionnelle (particulièrement les éclats de colère et la sensibilité émotionnelle), la vision négative de soi (tels que les sentiments d'inutilité et de culpabilité), les problèmes de relation à l'autre et la dissociation. Cependant, il y a tout de même une distinction importante entre les troubles, même parmi ces points partagés ; l'instabilité émotionnelle de ceux avec SSPT-C est plus susceptible de d'exprimer à travers l'auto-mutilation ou des comportements suicidaires, la vision négative de soi est stable plutôt que fluctuante, les problèmes de relation à l'autre sont plutôt exprimés comme un sentiment d'isolement qu'une peur de l'abandon et une alternance entre l'idéalisation et la dépréciation, et le trouble bipolaire ne nécessite pas de dissociation.

En plus des symptômes mentaux et émotionnels, les individus avec SSPT-C peuvent être sujet à beaucoup de symptômes somatiques tels que des douleurs dans le cou, le dos, la tête (ainsi que des migraines). Ils peuvent aussi présenter un risque élevé d'avoir des problèmes gastro-intestinaux (tels que le syndrome de l'intestin irritable) ; des allergies ; des troubles tyroïdiens et endocriniens ; de la fatigue chronique ; et un trouble appelé fibromyalgie, qui consiste en des douleurs musculo-squelettiques, de la fatigue, des problèmes de sommeil, de mémoire et d'humeur. Un trauma, comme ceux capable de causer un SSPT-C, peuvent déclencher ou exacerber une maladie chronique déjà existante, ou une vulnérabilité génétique comme celles responsable des maladies auto-immunes (tels que la polyarthrite rhumatoïde).
Revenir en haut Aller en bas
 
Le SSPT-Complexe
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La phrase complexe en 5e
» PH. COMPLEXE
» Vie sentimentale complexe
» Phrase simple, phrase complexe: quid des propositions infinitives?
» Phrase complexe 5ème

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Multiples :: Discussions publiques :: Documentation :: Comorbidité-
Sauter vers: