Forum français sur les troubles dissociatifs
 
PortailAccueilRechercher Documentation ConnexionS'enregistrer
-31%
Le deal à ne pas rater :
Remise de 1000€ sur TV OLED Philips OLED+ 934 65″ – 65OLED934
2199 € 3199 €
Voir le deal

 

 Un alter autiste ?

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Kirlian
Membre quatre étoiles
Membre quatre étoiles
Kirlian


Un alter autiste ? Empty
MessageSujet: Un alter autiste ?   Un alter autiste ? Icon_minitimeMar 2 Avr 2019 - 4:51

Bon ben on dirait qu'il y a un petit nouveau qui se tenait planqué et qui a été grillé cette nuit.

Ça fait des heures que je l'observe écouter la même musique en boucle (je comprends mieux certains de nos troubles obsessionnels... -_-), en se balançant sur sa chaise...

Ma question est donc, est-ce que l'un d'entre vous a un alter autiste ou aurait des infos à ce sujet, s'il vous plaît ?

J'ai réussis à lui soutirer quelques informations mais il est pas bavard et c'est difficile de capter son attention, elle part en diagonale... -_-

Il s'appelle Adam, il a dix ans et il a l'air capable de gérer le minimum syndical puisqu'il s'est levé pour se faire un chocolat chaud, passer aux toilettes et qu'il s'est souvenu de l'endroit ou je planque les bonbons...  cheers  
Maya est exaltée, elle le câline depuis tout à l'heure, on dirait une maman qui a retrouvé son bébé... oO

C'est un alter très doux et mélancolique. Il dit que dans la chanson c'est comme chez lui. J'imagine que c'est comme ça que je l'ai grillé, il s'est un peu trop approché pour écouter. xD (le son des violons le fascine).

Bordel, je vais être naze demain... -_-
Je compte sur vos infos, je suis un peu désemparé face à lui... oO
Merci d'avance.
Kirlian
Revenir en haut Aller en bas
Dwelt
Admin
Admin
Dwelt


Un alter autiste ? Empty
MessageSujet: Re: Un alter autiste ?   Un alter autiste ? Icon_minitimeMar 2 Avr 2019 - 8:41

Bonjour =)

Avoir un alter autiste (ou avec des traits autistiques) est assez commun, en fait. En général, la prise en charge est la même qu'avec les autres alters (rassurer, écouter, identifier les besoins, etc.), la communication est juste un peu plus compliquée. Là où ça se corse vraiment, c'est quand ils sont non-verbaux / qu'ils ne sont pas capable d'utiliser des mots ou n'en voient pas l'utilité.

Personnellement, je n'ai pas trouvé grand-chose sur eux. Surtout des témoignages sur des forums, souvent assez courts et succincts :/

Il y en a quelques-uns sur le forum qui sont autistes, peut-être pourront-ils être plus précis que moi Wink


Dernière édition par Dwelt le Ven 21 Juin 2019 - 14:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kirlian
Membre quatre étoiles
Membre quatre étoiles
Kirlian


Un alter autiste ? Empty
MessageSujet: Re: Un alter autiste ?   Un alter autiste ? Icon_minitimeMar 2 Avr 2019 - 12:35


Bonjour et merci Dwee.

Je ne suis pas étonné avec le recule que ce soit courant, c'est juste que je ne l'avais pas envisagé et je tombe un peu des nues. Je pensais que j'avais quelques signes d'autisme par moment mais j'avais pas pensé que ça puisse être un alter à part entière.
J'arrive à parler avec lui à l'intérieur mais il est muet si il a le lead.
Mon compagnon a essayé de communiqué mais s'il entend et comprend ce qu'on lui dit, en revanche il répond pas et ne regarde pas dans les yeux. Heureusement il a l'air de savoir écrire, c'est mieux que rien, on verra bien.

Ça fait une nouvelle personne très vulnérable et dépendante à protéger et je suis bien content que Maya le prenne en charge parce que perso... -_- (non je suis pas un connard, juste un homme de plus en plus débordé oO)

Bon, merci encore et à plus.

Revenir en haut Aller en bas
Mélusine
New
New
Mélusine


Un alter autiste ? Empty
MessageSujet: Re: Un alter autiste ?   Un alter autiste ? Icon_minitimeJeu 20 Juin 2019 - 23:19

Bonsoir =)
On ne se connait pas vraiment car on participe peu ces derniers temps (je m'en excuse) mais je viens lire de temps à autre quand j'ai un moment et j'ai un peu suivi vos postes. Je réponds car on est concernés.

Alors oui c'est fréquent d'avoir un alter autiste. Si il est vraiment autiste et que ce n'est pas "juste" le trauma, le système est autiste dans son ensemble. Tout le monde est autiste car le cerveau est ainsi fait.

Cela dit, chaque alters compensera plus ou moins bien. J'explique :

Tout notre système est concerné. En gros, tous les alters sont autistes mais chacun l'exprimera différemment. Dans la communauté autiste, on dit souvent qu'il y a autant de formes d'autisme que d'autistes et cet adage s'applique aussi aux différents alters d'un même système.

Ici, on a un alter non verbal: Gaetan. Il a 9 an et a des crises autistiques impressionantes difficiles à gérer. Il en fait parfois encore mais ça va de mieux en mieux.

Difficile quand on a un alter non verbal. Gaëtan s'exprime avec des sons gutureaux ou par onomatopées. Il fait beaucoup d'echolalie et a beaucoup de stéréotypies. On a eu beaucoup de peine à le comprendre mais Ikki qui est très calée un psycho et qui s'intéressent beaucoup à l'autisme de même que notre hôte Mélusine, sont parvenues à trouver des alternatives pour l'aider.

Moi je suis assez taciturne par exemple, peu expressif et peu démonstratif. Ikki et Chloé sont à l'inverse très (trop) familières et expressives. Diane ne paraît pas autiste car elle camoufle très bien et Ikki et Chloé y arrivent bien aussi.

En gros, certains alters auront beaucoup plus tendance à camoufler tant dit que que d'autres pas du tout. Certains seront verbaux alors que d'autres pas. Chacun a un autisme différent et c'est aussi pourquoi il peut être difficile d'être diagnostiqué autiste quand il y a un alter très présent qui camoufle très très bien et qui n'est pas forcément conscient qu'il est autiste.

En tout cas, dans notre système, c'est comme ça que le TSA s'exprime et c'est aussi pourquoi les psy étaient toujours passé à côté surtout que l'hôte camouflait très très bien et n'était pas du tout consciente qu'il pouvait y avoir cette particularité là aussi.

Chaque alters ici a ses propres intérêts restreints. L'hôte, Chloé et Ikki en ont en commun. D'autres n'ont pas du tout les mêmes et il a fallu aussi apprendre à s'intéresser aux intérêts spécifiques de chacun afin de mieux communiquer. Certains ont des talents dans certains domaines qui leur sont propres. Nico est calé en sciences et en Histoire et moi en informatique alors que Chloé dessine bien et est ferrue d'histoire de l'art, Kiliane a beaucoup de connaissances en sciences et vie de la terre. Quelques exemples =)


Mais voilà, l'ensemble du système est autiste. Le mieux est de se renseigner sur le TSA et de trouver une façon de communiquer avec l'alter non verbal ou plus en difficulté.

Si tu as des questions, pas de soucis

Édit : hésites pas à communiquer à l'écrit avec lui si il maîtrise l'écrit, c'est un gros plus 😀
Revenir en haut Aller en bas
Kirlian
Membre quatre étoiles
Membre quatre étoiles
Kirlian


Un alter autiste ? Empty
MessageSujet: Re: Un alter autiste ?   Un alter autiste ? Icon_minitimeVen 21 Juin 2019 - 0:42

Bonsoir Mélusine ^ ^

Je te remercie beaucoup pour ta réponse, c'est super gentil ! :)

C'est très intéressant, je n'y avais jamais songé sous cet angle. Il faut que j'y réfléchisse pour valider ça mais je pense que tu as raison, on est tous un peu autiste à notre manière...

Maya à un humour bien à elle, très imagé, toujours des référence à ce qu'elle aime et elle est tellement dans son délire qu'elle se marre toute seule... -_-
Objectivement je la trouve très drôle mais c'est parce qu'elle me communique le dit délire et que je le vois défiler dans mon esprit. Les gens à l'extérieur, même s'ils son sensibles à son humour, la lâche très vite parce qu'ils perdent pieds.

Evy, elle a tellement honte d'exister et peur d'ouvrir la bouche qu'elle n'est pas plus apte à gérer l'extérieur. Les trois parties d'elle ont tous des difficultés avec la parole. Adam est muet, Timora bégaie et Kim à la gorge obstruée et une tendance à ne prononcer que la première partie de sa phrase, l'autre moité reste bloquée dans sa trachée.

Et moi ben je suis bourré de troubles obsessionnels... je tombe en transe très facilement comme Evy et quand je découvre un truc qui me plaît, ça tourne en boucle, parfois des jours... -_-  
 
On a beaucoup de difficultés à gérer l'extérieur et les rapports avec les autres. La solitude ne nous a jamais effrayé et même si on en souffre quelquefois, on en a besoin comme de respirer.

C'est marrant, il n'y a pas longtemps, j'ai revu une vidéo de nous quand on était enfant (genre 4 ans). On marchait sur la pelouse, les yeux rivés sur le sol et ma mère qui filmait depuis dix bonne minute m'a appelé à plusieurs reprises pour que je la regarde. Quand on s'est finalement décidé à relever à peine le visage, ça a juste été pour lui faire un "non" de la tête et retourner aussitôt dans notre trip.

Du coup ça voudrait dire quoi si on est autiste dans notre ensemble ? Bon, j'imagine qu'on fait comme d'hab, on reste enfermés chez nous... x)

Je te rajoute quelques petites infos sur Adam, si ça peut t'aider à me dire s'il est autiste ou si c'est un blocage dû aux traumas. Je le met en spoiler car, sans rentrer dans les détails évidemment, je vais aborder les traumas dont il m'a parlé.
Faites donc attention, c'est sans doute un trigger pour ceux qui ont vécu des sévices. Si tu ne te sens pas de lire ça, bien que j'ai édulcoré au maximum, ne le fais pas.

Spoiler:
 

Voila, je te remercie de tout cœur pour toute ces précieuses informations. je vais plancher là-dessus et sur les impactions si c'est effectivement le cas pour nous. Ç expliquerait bien des choses en tout cas... -_-

Du coup, si c'est pas indiscret, ça se passe comment ta vie sociale dans les grandes lignes ? Vous arrivez à communiquer normalement avec les autres ?

A bientôt  Wink

edit : Vraiment désolé pour les fautes et le tournure de phrase toute moches, je suis pas aux mieux de ma forme et le cerveau fonctionne au ralenti... -_-
Revenir en haut Aller en bas
Mélusine
New
New
Mélusine


Un alter autiste ? Empty
MessageSujet: Re: Un alter autiste ?   Un alter autiste ? Icon_minitimeVen 21 Juin 2019 - 1:07

Je ne peux rien affirmer. Je ne peux qu'offrir des pistes de réflexions baser sur nous-mêmes, notre propre expérience 🙂 désolé, je n'ai pas lu la partie spoilé, je lirai une autre fois.

Ma vie sociale c'est compliqué. On a chacun nos amie.s, certains sont au courant pour le TSA mais très très peu. Savoir qu'il y a TSA est très remuant car on remue inéluctablement le passé et toute sa vie, son enfance et c'est violent puisqu'on remue les trauma.

On a passé un hiver très seuls sans voir personne à part notre conjoint. Ce fut très difficile mais la solitude est un besoin qui se fait de plus en plus nécessaire. Certaines parties en ont beaucoup souffert (de la solitude) tant dit que d'autres s'y complaisaient.

On ne sort plus à part pour aller aux rdv médicaux, à la bibliothèque et pour promener notre chien; on a déménagé à la campagne. Certains gardent des liens, moi non. Dans l'ensemble ça fonctionne de mieux en mieux car tout fait sens mais c'est violent tout ce passé qui est remué.

Ici aussi on a tous notre humour propre et on rigole bien entre nous. C'est des fois super fun eheh ^.^ faut voir les bons côtés. Et puis on a de super discussion entre passionnés et on s'apprend des choses. Chloé a appris à Ikki à dessiner par exemple. Diane apprend à certains dont moi à mieux communiquer et à montrer plus d'empathie. C'est riche mais usant 😅

Diane doit forcer beaucoup de parties à aller dormir et lâcher les intérêts restreints. Bref faut canaliser le truc ^^

Édit : pas de soucis pour les fautes, j'en fait pleins aussi >> et Nico ou Chloé passent leur temps à corriger car ils sont pointilleux mais au final c'est pas si important. 😉
Revenir en haut Aller en bas
Mélusine
New
New
Mélusine


Un alter autiste ? Empty
MessageSujet: Re: Un alter autiste ?   Un alter autiste ? Icon_minitimeVen 21 Juin 2019 - 1:49

Je rajouterai une chose: difficile de faire la part des choses entre ce qui relève du TSA ou du TDI car beaucoup de symptômes sont identiques, peuvent être confondus et se recoupent.

Nous ce qui a tranché c'est qu'on a toujours eu ces soucis bien avant les trauma. Notre maman nous a emmené voir des pédopsy dès nos 3 ans.

Mais être dissocié traumatique peut donner des symptômes autistiques sans qu'il y ait autisme (repli social, contact occulaire pauvre, balancements, difficultés pour communiquer, émotions inappropriées ou déconnectées, crises...).

L'un n'exclut pas l'autre pour autant et c'est important de creuser si on en ressens le besoin
Revenir en haut Aller en bas
Kirlian
Membre quatre étoiles
Membre quatre étoiles
Kirlian


Un alter autiste ? Empty
MessageSujet: Re: Un alter autiste ?   Un alter autiste ? Icon_minitimeVen 21 Juin 2019 - 2:16

Oui, j'imagine mais c'est une piste sérieuse à mon sens et si c'est le cas, je ne tarderais pas en acquérir la certitude. (quand j'aurais remit la main sur mon cerveau -_-)

Pas de souci pour la partie spoiler, fait vraiment comme tu le sens. Je t'avoue que j'étais pas certain que ce soit une bonne idée mais j'ai du mal à évaluer ces choses là... -_-

C'est remuant oui... Timora fait souvent obstruction à la remontée des souvenirs. Elle engourdit nos bras et sa peur brouille ma capacité de réflexion. Parfois ça va même jusqu'à l'impossibilité de déchiffrer les lettres, elles sont comme des hiéroglyphes. Elle me fait ça avec trois quatre sujets en particulier, ce qui m'en dit déjà long sur le contenu de ces souvenirs refoulés... -_-
Je sais pas si tu as déjà ressenti ce que ça fait de presque (merci la disjonction x) ) mourir de peur, mais c'est vraiment la pire chose que je n'ai jamais senti. Quand je veux m'approcher de mes souvenirs perdus, c'est ce cerbère là qui se dresse devant moi et je n'arrive pas à passer au travers sans que ça ne provoque une tribulation de malade allant souvent jusqu'à une nouvelle disjonction (c'est après un épisode comme ça qu'Adam prend le lead d'ailleurs).
Ça fait un sénar qui tient bien la route et qui se répète très souvent. Agression=peur de Timora=sortie sauvage de Scar qui nous défend=épuisement de nos ressources que Scar crame entièrement=sortie d'Adam suivit le lendemain par une perte totale ou partielle de mémoire. -_-

Ah, toi aussi tu vis mal l'hiver ? -_-
Maya et Mr.K ont besoin de communiquer, ce sont des bouffons et il leur faut un public... x)
Tout les autres, moi y compris, avons une forte tendance à nous isoler, bien que par période, j'ai besoin moi aussi de parler avec d'autre gens, mais en mode sérieux, pas pour se marrer.

Citation :
On ne sort plus à part pour aller aux rdv médicaux, à la bibliothèque et pour promener notre chien; on a déménagé à la campagne

J'ai une voisine qui a emménagé il n'y pas longtemps dans la maison en face de chez moi, elle a un chien et ne sort pas beaucoup. Ce serait pas toi par hasard ? ...  👅
Ouais je sais, j'en doute aussi mais ce serait... bizarre... x)

Et oui, heureusement qu'on peut encore rigoler entre alters, je ne suis pas sûr qu'on tiendrait le coup dans le cas contraire. Quand Maya est pas dans le coin, ça rigole tout de suite beaucoup moins chez nous...

Mieux communiquer et avoir plus d'empathie ? Ça me rappelle quelqu'un... x)

Citation :
Diane doit forcer beaucoup de parties à aller dormir et lâcher les intérêts restreints.

Je vois très bien oui  👅
Ce n'est pas facile de faire sortir un alter de son occupation, déjà parce que ça a tendance a tourner à l'idée fixe et aussi parce que, dans notre cas tout du moins, notre rapport au temps est étrange. Souvent on ne sens pas qu'il existe, c'est comme être dans un éternel instant présent qui ne se dissipe qu'avec une conscientisation de ceux qui sont à l'intérieur et qui avertissent celui qui plane à l'extérieur.
Kim au lead, dès qu'elle m'entend penser elle est anxieuse car sa petit boite s'agrandit tout d'un coup par mon action de la regarder.
Bref, je raconte ma vie, on s'en cogne... x)

Je te remercie beaucoup en tout cas, ça faisait un moment que je n'avais pas vraiment parlé avec un autre multiple. Je suis beaucoup sur un forum d'écriture et là-bas personne n'est au courant de mon état, forcément. Bon, quand j'aurais posté le tome deux ils sauront (je redoute d'ailleurs) mais je me console en me disant que j'ai déjà fait fuir la plupart des lecteurs et que le risque de rejet massif est de ce fait écarté... x)

Citation :
Je rajouterai une chose: difficile de faire la part des choses entre ce qui relève du TSA ou du TDI car beaucoup de symptômes sont identiques, peuvent être confondus et se recoupent.

J'imagine oui... C'est un vrai casse-tête tout ça et comme je suis fatigué ça me semble insurmontable de trouver la bonne réponse... -_-

Le besoin de creuser, de savoir, il est là, si mademoiselle Timora nous laisse enfin affronter le passer, bien sûr... -_-
Je sais pas si elle a raison de craindre à ce point là pour notre capacité à l'encaisser ou si elle en fait des patacaisses mais j'aimerais bien finir par avoir le fin mot de cette histoire...
Vous avez tout vos souvenirs vous ou bien il y a encore un peu, beaucoup de zones d'ombres ?

A bientôt et merci pour ta gentillesse. ^ ^
Revenir en haut Aller en bas
Dwelt
Admin
Admin
Dwelt


Un alter autiste ? Empty
MessageSujet: Re: Un alter autiste ?   Un alter autiste ? Icon_minitimeVen 21 Juin 2019 - 15:50

Je voulais rajouter qu'il y a encore plus de chance de confondre TDI et TSA quand la personne avec TDI est également "haut potentiel intellectuel" (HP/HPI, surdoué, toussa toussa).

Les gens avec HPI ont une façon de fonctionner pas si éloignée des gens avec TSA, et quand on rajoute la dissociation par-dessus tout ça, ça donne un tableau très, très confus.
Ah, et puis en plus le combo "autisme" + "HPI" n'est pas impossible...

En bref, entre ces trois-là, c'est le bazar, et pour avoir une petite chance de tirer ça au clair, à part une consultation avec un neuropsychologue, je ne vois pas grand-chose d'autre.

Je suis tombée il n'y a pas longtemps sur un blog sympa qui parle d'autisme et de surdoués, si ça intéresse : L'Antre de la Chouette

Beaucoup de systèmes explorent la piste de l'autisme à un moment ou à un autre, il ne faut pas en avoir peur, parce que le TDI peut vraiment masquer beaucoup de chose. Comme l'a très bien expliqué Melusine, les symptômes se recoupent et se chevauchent.


Dernière édition par Dwelt le Ven 21 Juin 2019 - 18:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kirlian
Membre quatre étoiles
Membre quatre étoiles
Kirlian


Un alter autiste ? Empty
MessageSujet: Re: Un alter autiste ?   Un alter autiste ? Icon_minitimeVen 21 Juin 2019 - 16:21


Salut Dwee, merci beaucoup pour ces précisions. :)

TDI, TSA, HPI, je m'y perds un peu, je ne suis pas du tout familiarisé avec ce langage... oO
Je vais y remédier dès que je serais moins con ! (parce que dans cet état, je risque de ne comprendre que la moitié de ce que je lis... x) )  

Je ne sais pas si j'ai un haut potentiel intellectuel, je dirais que ça dépens des jours... x)
Je sais qu'aux tests qui avaient été fait en maternelle, ils avaient dit que j'étais, je cite "cérébralement plus développée", raison pour laquelle je suis entrée à l'école un an en avance.
Mais bon, ça a très vite dégringolé. Evy elle est pas très douée pour réfléchir et Maya, même si elle est plus futée, ne se sert pas beaucoup de son intelligence pour des choses utiles... -_-
A l'adolescence c'était encore pire, le rapport aux autres était insoutenable et on séchait les cours régulièrement pour finir par ne plus y aller du tout.
Entre les alters qui n'en était pas capable et moi qui ne voulait apprendre que ce qui m’intéressaient en rejetant tout le reste, on a pas du tout fait des études brillantes. x)
Notre QI est tellement variable, je suis incapable de dire si je suis une buse complètement allumée, un génie ou une intelligence dans la moyenne.  

Je vais donc me renseigner sur tout ça dès que possible et essayer de me positionner dans ces différents diagnostics.

Merci à vous pour toutes ces pistes, ça va certainement m'aider à y voir plus clair. Un alter autiste ? E
Revenir en haut Aller en bas
Dwelt
Admin
Admin
Dwelt


Un alter autiste ? Empty
MessageSujet: Re: Un alter autiste ?   Un alter autiste ? Icon_minitimeVen 21 Juin 2019 - 19:44

Haut potentiel intellectuel ne veut pas forcément dire être plus intelligent, ça veut surtout dire appréhender les choses différemment par rapport aux autres.
Et donc, ça ne veut pas non plus dire réussir à l'école. Ce serait même plutôt l'inverse... comme le cerveau tourne de façon différente par rapport aux autres, la façon d'apprendre et les centres d'intérêts sont eux aussi différents, et on considère que le risque d'échec scolaire est plus élevé chez les HPI parce qu'ils s'ennuient à l'école, n'en voit pas l'intérêt ou le but.

Dans mons cas, j'ai su lire et écrire largement avant tout le monde. Quand les autres apprenait à associer les lettres en syllabes et à compter correctement, je dévorais déjà "Croc-blanc" de Jack London et j'apprenais les additions et soustractions.
J'ai eu la chance d'avoir une mère HPI aussi, qui n'a jamais hésité à m'apprendre tout ce que je lui demandais. M'enfin même elle, elle a vite été saoulée de mes "pourquoi ?" sans fin Laughing

Mais du coup, en classe, je m'ennuyais à mort. J'étais hyper-dissipée, et ça ne s'est pas arrangé avec les années.
C'est au collège que j'ai développé ma passion pour le dessin : gribouiller m'intéressait plus que ce que le prof racontait. Et puis quand ça a commencé (enfin !) à devenir plus technique, j'ai appris à dessiner et écouter en même temps.
Je n'ai jamais bossé que les matières qui m'intéressaient, et dans certaines matières, ça dépendait beaucoup du prof. Ma moyenne en histoire-géo tout au long du collège et du lycée à fait le yo-yo à cause de ça.
Quand un cours me plait, je peux l'apprendre par coeur au mot près. Mais un cours que je n'aime pas, impossible de le retenir vraiment. Malgré tout, j'avais une assez bonne mémoire pour ne pas avoir besoin de bosser et avoir de bonnes notes quand même.
C'est à la moitié du collège, puis au lycée, puis en fac de biologie que tout s'est cassé la figure, de plus en plus violemment. Je ne sais même pas vraiment comment j'ai eu mon Bac tellement j'y suis allé en mode "je ne vois pas le but de tout ça, ça m'intéresse pas". Quand j'ai vu que je l'avais (de justesse), ça ne m'a fait ni chaud, ni froid.

Fin collège et période du lycée, je plafonnais à 12/13 de moyenne (minimum requis pour avoir la paix vis-à-vis des parents), et au lieu de bosser mes cours, je faisais des recherches sur les similitudes et différences des structures sociale des loups et des coyotes, j'essayais de décrypter des pages wikipédia écrites en tchèque ou en italien (j'ai jamais vraiment réussi, mais pour une obscure raison, je trouve ça drôle et je le fais même encore maintenant) et je lisais des articles sur à peu près tout et n'importe quoi, surtout en rapport avec les animaux. Tout le monde dans mon entourage sait qu'il ne faut pas regarder de documentaire animalier si je suis dans les parages, c'est le meilleur moyen de m'entendre râler et corriger le narrateur Laughing

En fac de biologie, ça a été le summum du "mais qu'est-ce que je fiche là ?", j'ai eu 9 de moyenne à la première année, ils m'ont quand même fait passer en seconde année, que je n'ai jamais validée. Je ne suis même pas allée aux rattrapages.
Bon après, traduire des articles sur le TDI en plein milieu du cours de biologie cellulaire, ça n'allait pas m'aider des masses...

Maintenant que je suis en fac de psycho, ça va beaucoup mieux. Je vois et je comprends le but de ce que j'apprends, c'est hyper-stimulant, je pourrais faire ça toute la journée sans aucun problème si j'en avais l'énergie.

Quant à ma relation avec les autres, autant dire que, à 12 ans, quand tu te pointes collège avec l'intégral de Narnia (+800 pages) dans les bras, ta réputation de "fille bizarre au premier rang" est faite.
Et depuis, elle n'a pas vraiment changé... j'ai juste appris à le cacher un peu mieux, à ne plus corriger les profs devant le reste de la classe, et à garder mes bouquins dans mon sac Laughing

Blague à part, les autres me laissent en général l'impression de venir d'une autre planète. Pas forcément d'être plus intelligente, c'est juste qu'on n'a pas le même angle d'approche, la même façon de voir les choses. La plupart des discussions m'épuisent assez rapidement si on sort des sujets conversations "banals", parce que ma logique peut être tellement tordue que même après vingt minutes d'explications dans tous les sens, ça arrive que personne ne comprenne ce que je dis ; et inversement, je peux passer une heure à demander à quelqu'un de m'expliquer et me ré-expliquer sa conclusion, sans réussir à comprendre d'où il sort la logique qui l'a amené là (c'est moins le cas depuis que je me suis lancée en psycho, mais ça arrive encore de temps en temps).
Les seuls avec qui ça ne me fait pas ça sont rares, et en général pas plus "normaux" que moi dans leur fonctionnement cérébral.
Revenir en haut Aller en bas
Kirlian
Membre quatre étoiles
Membre quatre étoiles
Kirlian


Un alter autiste ? Empty
MessageSujet: Re: Un alter autiste ?   Un alter autiste ? Icon_minitimeVen 21 Juin 2019 - 21:11

Citation :

Haut potentiel intellectuel ne veut pas forcément dire être plus intelligent, ça veut surtout dire appréhender les choses différemment par rapport aux autres.

D'accord, je saisis la nuance et du coup ça confirme encore plus cette possibilité.
Je me retrouve pas mal dans tout ce que tu as expliqué.
Ce que je ressens le plus souvent vis à vis des autres c'est comme une sorte de barrière qui nous empêche de nous comprendre. Leur logique m’apparaît souvent étrange et c'est vrai que quand on en arrive à la même conclusion (ça arrive, oui), ce n'est pas du tout par le même chemin ni pour les mêmes raisons.
Cette barrière me rend dingue parfois, surtout quand j'ai un besoin urgent d'être compris...
Même mon compagnon qui me connaît par cœur et qui est habitué à mon fonctionnement, ça lui arrive encore de me dire "euh... là je ne peux pas te suivre..." (ça me frustre quand il dit ça, je me sens seul au monde x) )

Citation :
J'ai eu la chance d'avoir une mère HPI aussi, qui n'a jamais hésité à m'apprendre tout ce que je lui demandais. M'enfin même elle, elle a vite été saoulée de mes "pourquoi ?" sans fin Laughing

Comme je n'ai presque aucun souvenir de mon enfance, ça reste difficile d'affirmer comment j'étais exactement mais ça me fait penser à mon aînée. ^ ^
Elle a 5 ans et c'est une surdouée, à n'en point douter. A 1 ans et deux mois elle connaissait déjà son alphabet et plaçait les lettres aimantées sur le frigo quand on les nommait. Là je peine à croire qu'elle 5 ans, on dirait une ado parfois et ses réflexions sont vraiment étonnantes.
A l'école, ça se passe pas très bien pour elle. Comme elle s'ennuie, elle est toujours partout sauf là ou elle doit être et sa maîtresse commence à en avoir plein le dos... -_-
Ses camarades ne sont pas gentil avec elle et la mettent de coté, se moquent d'elle. Cette école est vraiment moisie, je la change à la rentrée, en espérant que la nouvelle prof soit plus habile.
Et la plus jeune, elle est autiste... on se ressemble beaucoup, d'ailleurs notre lien est très fort.
Bref, une famille un peu bizarre quoi. x)

Citation :
"mais qu'est-ce que je fiche là ?"

Oui, je connais bien ce sentiment là aussi. x)

Merci pour cette réponse, c'est vraiment sympa de te connaître mieux. ^ ^
J'aurais voulu mieux répondre, j'ai sans doute oublié plein de truc intéressant à souligner, te poser des questions mais j'arrive pas à sortir de ce brouillard et me concentrer est difficile. Je dois pas être loin du frère de Karadoc, si je réfléchis je m'évanouis... drunken
Grrr, je déteste me sentir con... -_-



Revenir en haut Aller en bas
Dwelt
Admin
Admin
Dwelt


Un alter autiste ? Empty
MessageSujet: Re: Un alter autiste ?   Un alter autiste ? Icon_minitimeSam 22 Juin 2019 - 11:08

Le sentiment d'être seul au monde, je le connais aussi (et je pense que tous ceux avec un fonctionnement un peu hors norme le connaissent bien...).
Mais tu ne l'es pas !

Une famille intéressante, je trouve :D Vous ne devez pas avoir le temps de vous ennuyer Laughing

Pour l'aînée, une solution pourrait être de lui faire amener son propre cahier d'exercices en classe, avec des choses un peu plus avancées dedans, adaptées au niveau qu'elle a actuellement, et qu'elle pourra compléter une fois les activités demandées par la maîtresse terminées. Une prof en primaire avait fait ça pour moi, ça avait réglé beaucoup de problème apparemment (perso je me souviens surtout que j'étais contente de bosser deux fois plus que les autres, sur des trucs qu’eux ne comprenaient pas Laughing ). Dommage que mes parents n'aient pas pris l'initiative de continuer les années suivantes...

Par contre, il faudra en discuter avec l'équipe pédagogique de sa nouvelle école à l'avance (et peut-être considérer l'idée d'un diagnostic, les écoles réagissent mieux quand il y a un bout de papier qui prouve que ce n'est pas un caprice...). Parce que si c'est vraiment une question de douance, ce genre de chose se répétera où qu'elle aille si les adultes n'encadrent pas son apprentissage et sa relation aux autres :/ Et malheureusement, la plupart du temps ils ne sont pas du tout formés à ça et sont souvent dépassés, surtout s'ils ne savent pas ce qui se passe avec l'enfant mit de côté.

Enfin avec ce que tu me dis, tu fais vraiment bien d'explorer les pistes de l'autisme et des surdoués Laughing La génétique joue quand même un petit rôle dans tout ça.
Revenir en haut Aller en bas
Kirlian
Membre quatre étoiles
Membre quatre étoiles
Kirlian


Un alter autiste ? Empty
MessageSujet: Re: Un alter autiste ?   Un alter autiste ? Icon_minitimeMar 25 Juin 2019 - 23:05


Salut Dwee, ^ ^

Excuse-moi d'avoir mis si longtemps à répondre, je n'étais pas dans mon assiette ces derniers jours... -_-

Citation :
Vous ne devez pas avoir le temps de vous ennuyer

Effectivement, et on a pas le temps non plus de se reposer. x)
Blague à part, c'est vrai que c'est animé et qu'on se marre bien, même si c'est difficile par moment. Trois phénomènes à la maison, le papa est bien courageux en tout cas, j'admire sa patience. :p

Citation :
Pour l'aînée, une solution pourrait être de lui faire amener son propre cahier d'exercices en classe, avec des choses un peu plus avancées dedans, adaptées au niveau qu'elle a actuellement

C'est une bonne idée, merci. :)
Je vais voir ça avec la maîtresse.
Idéalement, je voudrais bien lui faire passer des tests en même temps que sa petite sœur. On a eut le bilan de l'année tout à l'heure et elle a du vert partout, sauf pour ce qui est sociabilisation... Son rapport aux autres, en dehors de la famille, est vraiment difficile. C'est bien la fille de sa mère, pas de souci. x)

Citation :
La génétique joue quand même un petit rôle dans tout ça.

A vrai dire je suis persuadée que la génétique joue énormément.

Les femme du coté de ma mère ont toutes un profil particulier qui fait penser au TDI mais également à l'autisme.

Ma grand-mère était une personne intelligente et cultivée mais elle ne sortait pratiquement jamais de chez elle.
Ma mère est... un peu folle on va dire et pareil, son rapport à l'extérieur est quasiment inexistant.
Puis ben y a moi, déjà gratinée par l'adn du coté de ma mère et enrichie des ravages de l'inceste qui semble, de ce que j'ai pu en voir, une joyeuse coutume du coté de mon père... paye ta génétique... -_-

J'ignore si il y avait aussi de l'inceste du coté de ma mère, mais j'ai malheureusement plusieurs pistes qui vont dans ce sens. Du coup on peut dire que je suis une fragmentée pur sang de génération en génération, si ti pas merveilleux... -_-
Mais bon, j'ai bien l'intention que ça s'arrête avec moi ! Parano comme je suis à ce niveau là, je ne laisse jamais mes filles toute seules avec un homme, que je le connaisse ou pas, c'est beaucoup trop anxiogène... -_-

Bref, c'est pas évident mais on s'en sort. x)

Merci pour tout tes conseils. Je reviendrai dire quelques mots sur les résultats du test de l'autisme pour mes filles quand je les aurais, ce qui n'est pas encore pour toute de suite... pourquoi c'est toujours interminable ces machins là... -_-

Porte-toi bien ! :)
(et encore désolée pour le temps de réponse)
Revenir en haut Aller en bas
Dwelt
Admin
Admin
Dwelt


Un alter autiste ? Empty
MessageSujet: Re: Un alter autiste ?   Un alter autiste ? Icon_minitimeMer 26 Juin 2019 - 10:46

Coucou !

Pas de souci, on a tous une vie à côté Wink

Kirlian a écrit:

Idéalement, je voudrais bien lui faire passer des tests en même temps que sa petite sœur. On a eut le bilan de l'année tout à l'heure et elle a du vert partout, sauf pour ce qui est sociabilisation... Son rapport aux autres, en dehors de la famille, est vraiment difficile. C'est bien la fille de sa mère, pas de souci. x)
Après à cet âge, quand on est un peu différent, c'est pas anormal ce genre de situation. Et ça ne veut rien dire par rapport à la suite, tout peut encore changer. J'ai des amis qui étaient dans ce cas-là aussi étant enfants, et qui maintenant sont totalement à l'aise en société, alors que perso je galère encore un peu.

Je disais "un petit peu" parce que savoir ce qui tient de la génétique et ce qui tient de la répétition traumatique est difficile, mais c'est vrai que quand on creuse, ça donne souvent l'impression d'un pedigree et on se demande presque plus comment on a pu en arriver à avoir un TDI...

Kirlian a écrit:

Merci pour tout tes conseils. Je reviendrai dire quelques mots sur les résultats du test de l'autisme pour mes filles quand je les aurais, ce qui n'est pas encore pour toute de suite... pourquoi c'est toujours interminable ces machins là... -_-

Porte-toi bien ! :)
(et encore désolée pour le temps de réponse)

Je t'en prie Wink
Ca serait super d'avoir des nouvelles ! =D Oui, les délais sont très importants...
J'espère que ça ira pour toi aussi ^^
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Un alter autiste ? Empty
MessageSujet: Re: Un alter autiste ?   Un alter autiste ? Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Un alter autiste ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Multiples :: Discussions publiques :: Questions-
Sauter vers: