Forum français sur les troubles dissociatifs
 
PortailAccueilRechercher Documentation ConnexionS'enregistrer
-28%
Le deal à ne pas rater :
Climatiseur mobile et réversible Argo Milo Plus – 13000 BTU/H
394 € 549 €
Voir le deal

 

 L'attachement désorganisé et précaire

Aller en bas 
AuteurMessage
Dwelt
Admin
Admin
Dwelt


L'attachement désorganisé et précaire Empty
MessageSujet: L'attachement désorganisé et précaire   L'attachement désorganisé et précaire Icon_minitimeMer 11 Sep 2019 - 18:05

Attachement précaire et désorganisé


Source : DID-Research : Insecure and Disorganized Attachment


Les parents et autres personnes s'occupant de l'enfant sont censés servir de source de réconfort et être rassurants pour l'enfant dont ils ont la charge. Les jeunes enfants dépendent des personnes qui s'occupent d'eux pour leur survie, aussi il est impératif que ces personnes et l'enfant s'attachent [émotionnellement] très tôt de façon à ce que les besoins de l'enfant soient comblés. Quand cela est fait correctement, un attachement sécure est créé. L'attachement sécure permette à l'enfant d'apprendre à reconnaître, nommer et réguler ses émotions, à se calmer ainsi qu'à créer d'autres attachements sains avec d'autres personnes, tout au long de sa vie. L'enfant ayant un attachement sécure apprend que l'univers est un endroit sûr, que les autres gens sont bons et que lui-même est quelqu'un de bien. Il apprend également à reconnaître ses propres besoins, à les combler et à demander de l'aide quand il en a besoin.

A l'inverse, l'attachement précaire apprend à l'enfant que ses besoins ne comptent pas ou qu'il ne peut pas compter sur les autres pour recevoir de l'aide. L'univers n'est pas perçu comme sûr, pas plus que l'enfant ne se considère comme quelqu'un de bien.

Dans le cas de l'attachement évitant, la figure d'attachement n'est pas présente ou disponible, ou bien est incapable de répondre aux besoins de l'enfant. L'enfant apprend ainsi qu'il ne peut pas montrer son attachement car il ne lui sera pas rendu. L'enfant doit éviter d'énerver la figure d'attachement, ce qui empêche ses besoins fondamentaux d'être comblés. Par-delà l'apparence extérieure de l'enfant, des signes physiologiques de détresse peuvent être mis en évidence.

Parfois, certaines figures d'attachement sont disponibles uniquement à certains moments, et l'enfant ne peut prédire quand il peut ou ne peut pas approcher la personne avec ses désirs d'attachement. Dans ce cas, un attachement anxieux se développera et l'enfant restera aussi proche de sa figure d'attachement que possible, ratant les opportunités d'exploration qui lui permettrait de se développer, avec la peur que le moment où il s'éloignera sera le moment où le parent sera prêt à s'occuper de lui. Cela peut mener à de l'anxiété de séparation qui ne s'apaisera pas avec le retour de la figure d'attachement, et à une hypervigilance générale.

L'attachement désorganisé est le dernier type d'attachement précaire. Il se forme lorsque l'enfant n'a pas eu la chance de s'attacher correctement à sa figure d'attachement parce que  celle-ci était autant une source de réconfort que de peur. Cela se produit quand la figure d'attachement est tantôt importante pour la survie de l'enfant, tantôt violente. Cela peut mener à un type d'inversion des rôles connu sous le terme de "parentification" où l'enfant devient responsable du bien-être de son parent plutôt que du sien. Une figure d'attachement fréquemment effrayante, visiblement effrayée ou non-communicative peut aussi être à l'origine d'un attachement désorganisé. L'effet chez l'enfant est cependant le même : confusion, désengagement et peur. L'enfant alternera entre l'attachement évitant, anxieux et la dissociation tandis qu'il essaiera de répondre de façon approprié au parent et de combler ses besoins.

L'attachement désorganisé est associé à la confusion de l'identité, aux troubles dissociatifs, au trouble borderline et au trouble de l'attachement réactif.



"Notre mère était une femme très dominante et malade mentalement. C'était difficile de se sentir bien à la maison. On se souvient de beaucoup de disputes et de combats entre notre mère et notre père, notre mère et notre soeur, notre mère et nous. Tu ne pouvais jamais savoir à l'avance quand quelqu'un ferait quelque chose de mal à ses yeux. Notre père et nous-mêmes avons appris à rester aussi loin que possible, et notre soeur se jetait généralement tête la première dans les débats.

Pas besoin de préciser que nous ne nous sentions pas en sécurité à la maison et que l'on fuyait chez notre meilleur ami aussi souvent que possible."

- Selene
Revenir en haut Aller en bas
 
L'attachement désorganisé et précaire
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Multiples :: Discussions publiques :: Documentation :: Comorbidité-
Sauter vers: