Forum français sur les troubles dissociatifs
 
PortailAccueilRechercher Documentation ConnexionS'enregistrer

 

 Le Gaslighting (2/3)

Aller en bas 
AuteurMessage
Dwelt
Admin
Admin
Dwelt


Le Gaslighting (2/3) Empty
MessageSujet: Le Gaslighting (2/3)   Le Gaslighting (2/3) Icon_minitimeMar 29 Sep 2020 - 13:37

Gaslighting - Partie 1 - Définition

Source : healthyplace.com - gaslighters




Le but du gaslighting [ "détournement cognitif" ] est de détruire votre stabilité mentale afin de prendre le contrôle sur votre capacité à percevoir la vérité. Votre agresseur veut détruire votre capacité à croire vos perceptions. Il veut que vous adhériez à sa propre version de la réalité. Le gaslighting est l'art de faire croire aux autres des mensonges éhonté ; le gaslighting a pour but de détruire votre stabilité mentale. Et ça fonctionne.

Dans la version de la réalité de votre agresseur, vous : ne devez pas poser de questions, ne pas avoir une opinion différente de la leur, ne pas avoir de pensées ou de désirs personnels.
Votre agresseur veut que vous soyez un clone de lui-même, que vous pensiez, ressentiez, agissiez comme lui, même lorsqu'il n'est pas présent. De cette façon, l'agresseur a un contrôle total sur son environnement. Cela lui garantit une absence de surprise peut importe l'endroit où il se trouve. L'agresseur désire un robot à l'esprit embrumé afin que la vie se déroule exactement de la façon dont il le désire. Vous êtes ce robot ; vous n'êtes pas l'amant, l'épouse, l'enfant ou l'employé.



Gaslighting - Comment les manipulateurs le mettent en place

Il existe plusieurs façons utilisées par les manipulateurs pour manier le gaslighting et perturber votre stabilité mentale. La liste suivante n'est pas exhaustive.


Manipuler votre environnement physique
Le manipulateur peut volontairement altérer l'environnement physique de sa victime, pour ensuite prétendre que rien n'a changé.
Par exemple, il peut enlever vos clefs de leur place habituelle, sur le plan de travail de la cuisine, et les mettre dans votre placard. Le lendemain matin, vous cherchez vos clefs frénétiquement, tandis que lui ne dit rien : il vous regarde chercher, ou prétend vous aider. Quand vous finissez par retrouver vos clefs, en vous demandant comment elles ont pu atterrir dans le placard, votre manipulateur ne dit rien.

Le manipulateur peut ainsi provoquer de nombreux scénarios de ce genre. Il pourra ensuite utiliser votre incapacité apparente à vous souvenir de l'endroit où vous avez laissé vos affaires pour instiller le doute dans votre esprit. Il pourra dire des choses comme : "Comment peux-tu être aussi sûr(e) de te rappeler ce que j'ai dit hier, quand tu n'es même pas capable de te rappeler où tu mets tes affaires ? Tu n'aurais pas un problème de mémoire ?"

Et pouf ! vous n'avez pas été capable de vous rappeler de l'endroit où vous avez posé vos affaire, alors peut-être qu'il y a quelque chose qui ne va pas avec votre mémoire : la graine du doute a été plantée. Vous commencez à penser que peut-être votre manipulateur a raison. Cela ouvre la porte au doute de soi, et ce doute altère votre perception de la réalité.

Quand vous commencez à douter de vos propres perceptions, votre manipulateur gagne une nouvelle emprise sur vous.


Déclarer connaître le pourquoi des agissements des autres - et des vôtres
Les manipulateurs effractent l'impression de sécurité de leurs victimes en vous faisant croire qu'ils connaissent vos motivations, ainsi que celles des gens autour de vous. C'est incroyable le nombre de manipulateurs ayant des capacités psychiques : ils sous-entendent être capable de lire dans les esprits en déclarant connaître les motivations profondes et personnelles des autres.

Par exemple, lorsque vous souriez en apercevant un étranger qui profite d'un moment au parc avec sa fille, vous pourrez peut-être ressentir du bonheur en voyant ce père créer des souvenirs aussi sympathiques avec sa fille, qu'elle gardera toute sa vie. Vous pouvez vous rappeler votre propre père qui jouait avec vous, et voir cet étranger faire de même avec sa propre fille est source de joie pour vous.
Vous souriez sans pouvoir vous en empêcher. Et, lorsqu'il surprend votre regard, il sourit en retour, parce que c'est ce qui se fait.

Cependant, votre manipulateur a vu toute la scène. Il est soudainement taciturne (vous poussant à lui demander ce qui ne va pas) ou se met directement à vous expliquer que ce que vous avez fait est mal. Les deux méthodes ont rapidement effacé le sourire de vos lèvres.

Votre manipulateur peut dire que vous souriez à trop de gens : tout le monde va croire que vous couchez à droite-à gauche, ou que vous êtes naïve et que l'on peut profiter de vous facilement (ou d'autres aberrations du genre). Votre manipulateur dira aussi que l'homme du parc veut coucher avec vous. Que la seule et l'unique motivation d'un homme lorsqu'il sourit est de se glisser dans vos draps. Que lui, le manipulateur, ne sourit pas à d'autres femmes ; vous ne devriez pas sourire à d'autres hommes. Votre manipulateur adopte comme position celle du compagnon soucieux de votre bien-être.


Exploiter vos pires peurs
Quand votre manipulateur discute avec vous de façon intime, il ou elle peut être en train d'explorer votre esprit afin de se fournir en armes à utiliser contre vous. Votre agresseur vous écoute intensément, il a l'air d'être réellement, totalement impliqué dans ce que vous racontez. Vous avez vraiment l'impression d'être écouté et vous exposez votre âme.

Chaque détail intime que vous révélerez durant ces conversations reviendront vous hanter très rapidement.

Dans de futurs conversations, votre manipulateur pourra lâcher l'air de rien : "Tu ne vois pas que c'est pour ça que personne ne te prend au sérieux ?". Ce "ça" faisant référence à votre peur d'être trop sensible, trop demandant, trop quelque chose, quelque chose que vous ne voulez surtout pas être. Et vous le prendrez à coeur, car votre agresseur vous connaît si bien ! Vous lui avez dit cela vous-même.

Dans des disputes futures, il pourra vous menacer avec des : "Tu finiras seul(e) !", prenant appuis sur votre peur de l'abandon. Ou encore : "Personne ne pourra aimer quelqu'un comme toi !", sous-entendant que lui-même ne vous aime pas et ne vous tolère que parce qu'il est patient, gentil, ou encore coincé avec vous.

Si vous avez prononcé vos voeux, vous pourriez entendre : "Je croyais que tu le pensais lorsque tu as dit que tu m'aimerais, m'honorerais et me chérirais pour toujours ! Si tu m'aimais, tu ferais... ". Si vous avez laissé échapper que vous avez l'impression d'avoir pris du poids, vous pourriez par la suite entendre : "Tu deviens grosse et c'est ce qui ruine notre vie sexuelle."


Les manipulateurs nient la vérité
Enfin, pour ajouter l'insulte à l'humiliation, quand vous vous sentez assez brave pour dire à votre manipulateur qu'il vous a blessé avec l'une de ses déclarations, il répondra : "Pardon ? Je n'ai jamais dit ça !", "Tu as mal compris", ou encore "Tu n'as pas d'humour" ou "Ce n'est pas ce qui s'est passé."

Hmph. Quelqu'un peut signaler l'excuse de m*rde ?



Il existe des moyens de couper l'herbe sous le pied du gaslighting, ou de le reconnaître et d'y mettre un terme même à ses étapes les plus avancées. Car avec le temps, le gaslighting peut totalement vous empêcher de percevoir la vérité.




Note : Les hommes comme les femmes peuvent être des agresseurs, des manipulateurs ou des victimes, ne prenez pas l'utilisation que je fais des pronoms comme le sous-entendu qu'un genre agresse et que l'autre est agressé.


Dernière édition par Dwelt le Mar 6 Oct 2020 - 10:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dwelt
Admin
Admin
Dwelt


Le Gaslighting (2/3) Empty
MessageSujet: Re: Le Gaslighting (2/3)   Le Gaslighting (2/3) Icon_minitimeMar 6 Oct 2020 - 10:21

Gaslighting - Partie 2 - Les types de gaslighting

Source : healthyplace.com - gaslighting



Avez-vous vu le film "Hantise" [ Gas Light ], avec Ingrid Bergman ? Dans ce film, l'amant d'une femme la pousse lentement, mais sûrement, à croire qu'elle devient folle. Le titre du film lui-même repose sur un type de violence émotionnelle appelé gaslighting. Le gaslighting consiste à vous persuader de "croire l'incroyable", quand bien même votre instinct vous souffle que "quelque chose ne va pas... "

Quand je repense au début de ma relation avec mon ex-mari, Will, je me souviens avoir été un peu malmenée par la vie, mais j'étais forte. J'étais compétente, je faisais confiance à mes émotions et mes pensées. Son gaslighting m'a poussée à douter de moi-même et de mes perceptions ; il a baladé mes pensées jusqu'à ce que j'aie l'impression de n'être plus que du Silly putty, avec son empreinte apposée sur moi. Six mois s'étaient écoulés lorsqu'il a plaqué ma tête contre la gazinière, et le gaslighting mit en place durant ces six mois lui a permis de me ramener à la maison quand bien même j'étais décidée à m'éloigner.

J'avais préparé mon sac et l'avais emmené au travail, avec dans l'idée de retourner aux baraquements. Will m'a convaincu de revenir en prenant un rendez-vous le jour-même avec le chapelain. On ne pouvait pas parler de la violence physique, sous peine que Will perde son travail. (Mon accord pour voir le chapelain quand bien même l'on ne pouvait pas parler de son agression est mon premier indice de la façon dont il s'était infiltré dans mon esprit.)

Le chapelain nous a aidé à résoudre un problème annexe. On en avait beaucoup.

J'ai espéré que Will soit fidèle à la promesse qu'il avait faite devant le bureau du chapelain de ne jamais recommencer. Cependant, "Je ne me souviens pas de ça" était son mantra. Il a répété "Je ne me souviens pas de ça" tellement de fois que j'ai eu l'impression qu'il me disait que je mentais (c'est aussi du gaslighting).

Je suis rentrée à la maison ce soir-là avec l'impression que quelque chose n'allait pas, mais j'ai refoulé mes instincts en faveur de l'idée que Will avait peut-être, au moins en partie, raison. Après tout, sa façon d'insister sur le fait que quelque chose n'allait pas chez moi s'était déjà ancrée dans ma psyché... le gaslighting avait réussi.



Le gaslighting, définition

Le gaslighting consiste à attaquer constamment les émotions et l'intelligence d'une autre personne jusqu'à la pousser à douter d'elle-même. Le but du gaslighting est de renforcer le doute de soi de la victime jusqu'à ce que celle-ci se mette à croire tout ce que le manipulateur pourra dire, peu importe à quel point cela sonne ridicule.

Que le gaslighting soit subtil et à peine visible, ou bien direct et brutal, dépend de la façon dont le manipulateur met sa victime sous emprise et de l'efficacité des tentatives passées de gaslighting.



Les types de manipulateurs, leur style de gaslighting

L'agresseur, votre manipulateur, pourra tenter différents styles de gaslighting avant de sélectionner celui qui fonctionne le mieux pour lui/elle. Cependant, s'il/elle a déjà utilisé le gaslighting par le passé, il se peut que vous ne passiez pas par la phase d'expérimentation et qu'il/elle utilise directement son propre style.

Si vous ne répondez pas à sa technique comme votre manipulateur s'y attend, il pourra mettre fin à la relation très rapidement et chercher quelqu'un de plus réceptif.

Si vous avez déjà croisé un garçon ou une fille qui semblait super, mais qui vous a lâché comme un sac à patates sans aucune raison, peut-être que vous devriez vous sentir chanceux. Il est fortement probable que l'excuse "Ce n'est pas toi, c'est moi" soit la plus complète vérité !



Les trois types de manipulateurs

Dans son livre "The Gaslight Effect", le Dr. Stern propose trois types de manipulateurs. Elle décrit ainsi le manipulateur Glamour, le manipulateur Chic Type, et l'Intimidant.

Mon agresseur était un mélange de l'Intimidant (principalement) et du Chic Type. Est-ce que vous apercevez le type de votre manipulateur dans la liste du Dr. Stern ?


L'Intimidant : petite brute adepte de la sanction et de la culpabilisation

  • La violence verbale prend souvent la forme de blague : "Je plaisante ! Tu n'as pas d'humour !"
  • Des crises et des caprices fréquents et effrayants
  • Vous avez peur de lui
  • Il utilise vos peurs contre vous : "Tu es tellement stupide !" ou encore "Tu deviens comme ta mère !"
  • Il utilise le silence comme une arme
  • Il n'a pas l'air de vous aimer : ni votre attitude, ni vos croyances, etc.
  • Il menace de vous quitter, d'enlever vos enfants, de vous laisser ruiné, etc.


Le Chic Type : le besoin d'avoir l'air irréprochable et raisonnable tout en obtenant ce qu'il désire

  • Vous avez du mal à mettre des mots sur ce qui ne va pas, ou ne vous sentez pas satisfait même lorsqu'il a l'air d'aider
  • Il fait des efforts pour vous et les autres, mais cela vous met mal à l'aise et vous donne l'impression qu'il n'écoute rien
  • Vous avez le sentiment qu'il obtient toujours ce qu'il veut, sans trop savoir comment
  • Vous décrivez une relation parfaite aux autres comme à vous-même, mais vous vous sentez de plus en plus déprimé et découragé dans votre vie de façon générale


Le manipulateur Glamour : il crée tout un monde rien que pour vous

  • Vous et vos amis êtes impressionnés par son romantisme
  • Mais il n'a pas l'air de prendre vos goûts en compte lorsqu'il vous fait des surprises ou installe une ambiance romantique
  • Il est toujours extrêmement charmant quoi qu'il arrive
  • Mais il a une seconde facette et vous savez la quantité de venin qu'il crache dans le dos de ceux avec lesquels il est le plus gentil en public
  • Vos amis sont mal à l'aise avec son comportement romantique (ils sentent la double-façade)
  • Il insiste sur le fait qu'il est romantique alors que vous avez dit ne pas être d'humeur


Est-ce que vous reconnaissez votre agresseur dans ces types de manipulateurs ? Voyez-vous d'autres exemples à ajouter ?



Note : Les hommes comme les femmes peuvent être des agresseurs, des manipulateurs ou des victimes, ne prenez pas l'utilisation que je fais des pronoms comme le sous-entendu qu'un genre agresse et que l'autre est agressé.
Revenir en haut Aller en bas
 
Le Gaslighting (2/3)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Multiples :: Discussions publiques :: Documentation :: Comorbidités, autres-
Sauter vers: